Je suis heureuse de vous accueillir pour la lecture de cet article.

 

J’ai décidé d’écrire une série d’articles sur le sujet du burn-out. Je l’ai connu à mon insu. C’est devenu clair aujourd’hui.

Mon burn-out a duré plusieurs années. Je peux vous assurer que je ne l’ai pas vu arriver, pourtant les symptômes étaient là. Arrivés les uns après les autres, symptômes jugés “normaux” par des professionnels qui n’ont pas su me dire ce que j’avais.

Par contre, des remarques sur ma fatigue, j’en ai eu. Ce n’est pas normal d’être fatiguée à votre âge, pendant votre grossesse, après votre accouchement…

“Vous savez, vous êtes la seule à aller à une réunion après la naissance de votre enfant à la maternité, en pyjama, parce que vous n’avez pas trouvé l’énergie pour vous habiller et paraître pimpante après la naissance”.

 

Faisons connaissance 

Je suis Carole Mary, j’ai 52 ans et mère de deux fils. J’ai vécu un burn-out maternel, sans que la cause soit ma vie de maman. Je n’ai pas été débordée en m’occupant de mes enfants, j’étais déjà fatiguée avant. 

J’ai suivi le même parcours que ma mère. elle est morte d’épuisement à 46 ans, dans l’indifférence générale. Mon corps a suivi le même chemin. Quand j’y repense, je vois les signaux d’alarme défilés, sans avoir su réagir ni quoi faire.

Pour la petite histoire, je suis infirmière et psycho praticienne. L’infirmière que je suis, n’avait pas la connaissance de la dégradation de son état de santé. La psycho praticienne avait fait un long travail de psychothérapie. Il m’a permis d’avoir un esprit préservé, c’est mon corps qui a lâché.

Alors avec cette histoire, la mienne, j’ai décidé de m’occuper des femmes qui connaissent la même chose que moi. Trop de burn-out, trop de professionnels qui passent à côté. J’ai des choses à dire sur ce sujet et surtout, j’en suis sortie par des méthodes naturelles, efficaces, à la portée de toutes.

C’est la régénération qui m’a sauvée. La régénération, c’est quoi ?

C’est le retour de la vie en Soi. Je n’avais pas vu que j’étais éteinte, dans un certain mal de vivre, triste avec une énergie basse. 

La régénération, c’est l’énergie de vie qui revient. C’est le peps, la vitalité. La vitalité est la force de vie qui existe en chaque être vivant, elle est extraordinaire (Désiré Mérien, Hygiéniste).

 

Alors voyons voir, par quoi je commence ?

 

Qu’est-ce que le burn-out ? 

 

Le syndrome de Burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel est un terme désignant un état de fatigue émotionnel, mental et physique caractérisé par un manque de motivation et de performance après des mois ou voire des années de surmenage et de surenchère, au travail. C’est un cercle vicieux. «Burnout» et «Burn out» et «syndrome Burnout» et «épuisement professionnel» et «syndrome d’épuisement professionnel» désignent la même chose.

Vous remarquerez dans cette définition que la cause est professionnelle. J’ai envie d’attirer votre attention, sur le fait qu’aujourd’hui, notre mode de vie est dense, il y a beaucoup de stress, de surmenage, et que la cause peut-être autre que professionnelle. Ce surmenage touche les mères de famille, des professionnels, des personnes ayant une grave maladie, la mère d’un enfant handicapé.

C’est la charge de travail, de stress qui va faire la différence. Plus votre charge est élevée, plus vous risquez d’aller vers le “trop” qui amène l’épuisement.

 

Je vous propose de découvrir ici, la vision du Docteur Laurence Dejardin, dans cet article : le syndrome d’épuisement : une synthèse.

 

Comment savoir si vous êtes épuisée ?

 

Le 1er signe est la fatigue persistante. Une nuit de sommeil ne permet pas la récupération. Ici, se lever le matin, devient difficile, le découragement, la démotivation et surtout le corps qui n’a plus “d’énergie” pour faire face.

C’est ce qui caractérise le burn-out, la difficulté ou l’incapacité de se mettre debout. “Je suis au bout de ma vie, comme disait une de mes clientes”. C’est peu dire …

Et vous savez, ne pas arriver à se mettre debout, n’est pas du chiqué. C’est très sérieux. La personne qui vit cela a besoin d’écoute, de soutien, de toute notre attention.

Le moral est touché, la personne vivant cette situation se sent dépassée. Par moments, elle ne voit pas d’issue. Pourtant, il y en a une. 

 

Je vous mets le lien ici pour l’article : comment retrouver le moral si vous êtes épuisée. 

 

Et vous avez besoin d’aide, si vous vivez l’épuisement, seule c’est plus difficile.

D’ailleurs tout est plus difficile quand on est seule. Ce sentiment de solitude appartient au vécu d’un état d’épuisement. Se sentir incomprise, seule.

Il y a également un sentiment de honte qui peut être associé. Parce que oui, c’est dur de vivre cela, de ne pas arriver à se lever le matin, de dormir l’après-midi pour arriver à tenir sur la journée, de ne pas arriver à assurer au boulot (la performance serait une valeur actuelle ?), d’avoir du mal à s’occuper de ses enfants.

Comme c’est difficile à vivre, certains aspects seront cachés, et croyez-moi, je le sais !

Un autre problème qui a besoin d’être associé au burn-out est la multiplicité des infections. Vous voyez que vous êtes souvent infectées rhumes, grippes, infections urinaires. Votre corps est affaibli, il manque de ressources pour faire face. C’est une des conséquences du burn-out.

 

Que faire ?

La chose à faire en priorité est de prendre soin de vous. Savez-vous comment faire ? 

Souvent, nous les femmes prenons soin des autres, nos parents, nos enfants, notre conjoint et quand nous nous retrouvons face à nous-même, cela peut être plus compliqué.

 

Alors, je vous donne quelques pistes pour prendre soin de vous :

 

 🌸  d’abord vous avez besoin est de vous reposer.

C’est une priorité. Votre médecin le sait, les arrêts de travail sont faits pour ça.

Et vous pouvez avoir besoin d’un long repos, ce n’est pas de la blague. J’ai accompagné une femme adorable. Le repos a du mal à entrer dans son emploi du temps. Alors, elle oublie et se retrouve à nouveau très fatiguée.

Dans un burn-out, et même après, il est indispensable de se reposer, dans la journée, le week-end, prévoir des vacances.

Mettre votre travail entre parenthèses va vous faire du bien, surtout si c’est un lieu de stress important.

 

🌸  demander de l’aide.

Ce n’est pas une mince affaire d’être épuisée. Comme je vous l’ai dit plus haut, être seule face à cette situation, n’est pas facile. Seule, vous allez tourner en rond.

Vous avez besoin de parler de ce qui vous arrive, de mettre des mots sur les maux. Comprendre pourquoi ? Ce qui s’est passé pour en arriver là.

 

🌸  prendre soin de votre corps.

Toutes les situations de burn-out sont différentes. Le corps n’est pas touché avec la même intensité dans toutes les situations. Si vous avez des symptômes physiques, perte ou prise de poids, insomnies, troubles de la glycémie, perte de mémoire, troubles digestifs, infections, vous aurez à vous occuper de votre corps.

 

🌸  mettre beaucoup de douceur dans vos actions pour vous-même.

Vous en avez besoin. La douceur va apaiser ce qui est douloureux, ce qui a petit à petit amené cet état.

 

🌸 en allant mieux, vous allez pouvoir commencer à gérer ce qui a été difficile, ou qui est encore difficile,

accueillir et gérer votre stress, trouver des solutions à des relations conflictuelles dans votre vie, cela peut être votre couple, faire le point sur votre situation professionnelle, trouver de l’aide si la relation avec vos enfants est compliquée.

 

 

Tout ce travail se fait par étapes. Cela apporte beaucoup de satisfaction d’apporter de l’apaisement, de trouver des solutions à des situations difficiles et surtout c’est possible. Rien n’est impossible.

 

Merci d’avoir lu cet article. J’espère qu’il vous a apporté de l’aide pour mieux comprendre votre situation, et surtout d’avoir une idée sur quoi faire.

 

Je vous souhaite d’arriver à prendre soin de vous  💐

 

Carole

 

Partager