Le surmenage ? Voyons ensemble pour mieux le connaître et le repérer 😊🌸 

 

Avez-vous remarqué ? Le surmenage n’est pas permanent dans votre vie. Du moins je l’espère. Il arrive dans des périodes où il y a une telle quantité de choses à gérer que nous ne pouvons plus intégrer ce qui se passe. C’est trop !

 

SurmenéeC’est trop lourd !

 

Vous vous sentez tendue. Votre humeur vacille au gré du flot. Vous devez penser à tout, tout le temps, votre disponibilité diminue, votre patience avec.

Vous oubliez des choses importantes à faire, la dernière information entendue.

Et puis, vous vous énervez parce que vous ne savez plus ce que vous êtes allé chercher dans la cuisine.

Avez-vous remarqué comment votre tolérance baisse à ce moment-là ?

 

Vous n’arrivez plus à prendre du temps pour vous. La fatigue gagne du terrain. Vos nuits sont de moins bonnes qualités. Le matin, le démarrage est pénible. Vous resteriez bien un moment de plus dans votre lit. Comme dirait une de mes clientes, “je suis au bout de ma vie”

 

La vitalité, votre corps l’a oublié !

Vous ressourcer devient un rêve 😒

 

Il y a quelques jours, une amie m’appelle. Elle semblait perdue, souffrante. Avec beaucoup de difficultés, elle me dit avoir une décision à prendre, elle n’y arrive pas. Que lui arrive-t-il ?

Elle est gênée par le bruit, je lui parle, elle ne m’entend pas. Alors nous décidons de rester ensemble, en silence. 

 

sérénité Sérénité

 

Cela m’a ramené à cette phrase :

 

« lorsque quelqu’un traverse une tempête, votre présence silencieuse est plus puissante que des millions de mots vident de sens ».

 

Le lendemain, elle allait mieux. Elle avait retrouvé ses esprits.

Elle a pris conscience de son surmenage. C’est comme si son cerveau n’arrivait plus à intégrer quoique se soit. Elle s’est vu enchaîner les événements de sa vie, à toute allure, sans pause. Elle s’est retrouvée au lit avec une angine, son corps a lâché, à ce moment-là.

Même ses sens étaient saturés. Le moindre bruit était devenu une agression.

 

Qu’est-ce que le surmenage ?  C’est le fait d’être fatigué suite à une activité intellectuelle et/ou physique trop importante.

C’est s’imposer un effort physique ou intellectuel excessif.

L’élément le plus important est dans cette définition, dans ce terme « excessif ».

 

Il se manifeste par une simple fatigue au début, qui persiste avec le temps. Et le repos ne soulage pas. Puis la fatigue s’intensifie et elle touche les activités de plus en plus simples, que l’on faisait auparavant sans le moindre effort. Cela devient pesant, contraignant. À un degré de plus, la perturbation devient plus profonde, touchant le sommeil lui-même. On dort mal, on récupère moins. Le cercle vicieux s’installe. L’insomnie peut s’installer à cette étape. L’humeur change, elle s’approche de la dépression.

 

Vous trouverez, ici, mon article 11 actions pour améliorer la qualité de votre sommeil. Se sont mes actions quotidiennes depuis quelques années maintenant. c’est efficace. Pour arriver à bien dormir, nous devons changer notre fonctionnement, le sommeil se prépare. Bien dormir me fait du bien. 

 

La dépression se caractérise par une grande tristesse, un sentiment de désespoir, une perte de motivation et de facultés de décision, une perte de la joie, des troubles alimentaires et du sommeil, et l’impression de ne plus avoir de valeur en tant qu’individu. À ce stade, je vous soutiens à consulter votre médecin.

 

 

Le surmenage se manifeste également par un manque de forme physique. Vous pouvez avoir du mal à faire votre sport hebdomadaire, à monter les escaliers, votre corps se met en mode économie d’énergie.

Il y a une difficulté à s’organiser, à gérer le quotidien.

Parfois, des maux de tête s’installent, des malaises diffus.

Votre estime de vous-même baisse, c’est difficile de s’accepter dans cet état.

Penser devient une vraie difficulté. Vous avez besoin de temps pour intégrer les informations que vous recevez, pour intégrer les événements du quotidien. Si le temps vous manque, votre cerveau n’enregistre pas.

 

Avez-vous remarqué qu’une fois en vacances, après un temps certain, tout s’apaise, les pensées retrouvent de l’espace, les oublis sont en baisse, votre corps retrouve sa capacité à se mouvoir ?

 

 

Je vous souhaite de prendre conscience de votre état de surmenage. C’est aidant de savoir où vous en êtes, et surtout comprendre ce qui vous arrive.

Et,  j’ai envie d’ajouter que cette situation ressemble beaucoup à la situation de fatigue chronique. Le surmenage entraîne la fatigue. Et le temps de récupération va être long. Je pense que la différence est la situation dans laquelle vous êtes. C’est l’intensité qui fait la différence, le trop.

Je vous propose de découvrir cet article : qu’est-ce que la fatigue chronique ?

 

Merci pour votre lecture 💐🙏

Carole 💞

 

Partager