J’ai la joie d’écrire cet article pour participer à un événement interblogueurs, organisé par Olivier Roland. Vous le connaissez ? C’est un entrepreneur, il est à l’origine de la communauté des rebelles intelligents. Il est blogueur professionnel, et je vous laisse découvrir mon article préféré de son blog : Habitudes Zen : en cliquant sur ce lien : comment devenir une maman plus zen et épanouie

J’ai adopté depuis quelques années maintenant des actions simples au quotidien pour vivre sereinement et surtout pour améliorer ma santé.

J’ai fais un burn-out, il y a 6 ans maintenant. J’ai cru que je n’allais pas me remettre.

A ce moment-là, j’ai choisi de prendre en main ma santé. Je suis infirmière, et vous connaissez le comble pour une infirmière ? C’est de ne pas connaître son état de santé !!

D’ailleurs à ce sujet, je vous invite cet article : Quel est le comble pour une infirmière ?

Lors de cet épuisement, j’ai pris conscience de la faiblesse de mon corps. J’écoute différents naturopathes, ils sont tous dans cette démarche de changer leur état d’esprit, leur mode de vie, leurs habitudes, leurs actions pour retrouver ou trouver un meilleur état de santé.

Je vais beaucoup mieux. Une joie et une sérénité ont fait place à une grisaille à l’intérieur de moi, surtout dans ces périodes de pluie importantes à l’automne. Ce changement est le fruit de mes actions quotidiennes depuis 5 ans.

Voici mes 3 principales actions, habitudes pour vivre un hiver serein :

1 – la première est de sortir dehors dès que je le peux et le plus possible. Et je marche, je m’oxygène. Je fais vivre à mon corps, le mouvement, la circulation du sang (cela va améliorer la performance du cœur).

Je sens la détente s’installer après un moment, mes pensées se calment (vous savez, celles qui s’auto-alimentent et qui composent le mental).

Et je le fais par tous les temps, même sous la pluie. Je l’ai fait vendredi où je suis allée à Évreux pour travailler. Il a plu toute la journée, alors j’ai fait un grand tour du centre ville avec mon parapluie. Et oui c’est tentant de rester au chaud quand le temps est « mauvais ». Et bien non, je sors. Et vous savez quoi ? Cela me réchauffe.

Au printemps, j’ai décidé de travailler le renforcement de mon corps, je sentais un tonus faible. Au cours de l’épuisement, mes muscles ont fondu. Alors je suis active quotidiennement pour renforcer mon corps dans sa globalité et la marche me va bien. Je sens les effets sur ma tonicité musculaire, et mon humeur.

Je marche pour me renforcer, pour me détendre,pour me ressourcer

L’exercice physique permet au corps de libérer des hormones de bien-être comme la dopamine, et l’endorphine.

Je m’expose également au soleil dès qu’il est présent. La lumière du soleil est source d’énergie. Et me faire voir l’hiver sous un jour meilleur.

2 – Ma deuxième habitude est d’alléger mon emploi du temps, quand c’est possible. J’ai une charge mentale importante. Je suis mère de 2 enfants, entrepreneure, plus divers soucis qui demandent du temps et de la vigilance.

Et puis dès l’automne, moment où le taux d’ensoleillement diminue, mon énergie baisse et je sens que mon corps a besoin de ralentir.

Alors je m’écoute, j’allège mon emploi du temps. Je mets au placard certaines actions pour être tranquille avec ces 2 saisons, automne, hiver qui ne sont pas mes préférées.

C’est plus tranquille et je suis disponible pour accueillir ce que j’ai à vivre, je ne suis pas surmenée. Entendons-nous bien, par moments, quand même, je déborde d’activités.

Dans l’ensemble, réduire me permet de prendre soin de moi, de ma santé et d’être plus sereine.

3 – J’ai démarré ma troisième habitude, il y a 5 ans maintenant. Dans mon alimentation, j’ai introduit une part importante d’aliments crus/vivants.

Miam !

La quantité varie en fonction des saisons. Cette vitalité amenée par ces aliments a remis de la vie dans mon corps. Je travaille avec une somato-psycho-pédagogue qui a senti dans ses mains cette vitalité revenir.

C’est une action quotidienne. Ce midi, mon repas s’est composé d’un jus de légumes crus (Betterave rouge, épinards, citron), un avocat, d’houmous fait maison, d’une soupe cuite et chaude à base de courge et des noix de pécan, miam.

Voilà je pourrais ajouter qu’une autre action essentielle est de m’écouter, ressentir ce qui se passe dans mon corps, ne plus pousser au-delà de mes capacités. Cela aussi me fait du bien.

J’espère que cet article vous a intéressé.

Merci

Partager