Je vais aborder avec vous les 5 erreurs sur la fatigue chronique. Et croyez moi cela nous enferme dans une vision fausse de cette problématique.

 

 

Qu’est-ce que la fatigue chronique ?

 

J’imagine que si vous êtes avec moi maintenant, c’est que vous êtes concernée par ce problème. 

Vous vous sentez fatiguée, tout au long de votre journée. Quand vous vous levez le matin, c’est un calvaire, vous sentez que vous corps n’a pas récupéré. À cela s’ajoute :

– des insomnies, 

– un manque d’énergie,

– une irritabilité, 

– des troubles digestifs, 

– une difficulté à penser, 

– des troubles de la mémoire, 

– une hypotension (qui se manifeste par des vertiges quand vous restez debout),

– des rhumes ou des infections de plus en plus nombreuses,

– une disparition du désir sexuel.

 

Cette fatigue touche majoritairement les femmes. Selon les statistiques, il est dit qu’une personne sur 6 connaîtrait ce syndrome. Je vais l’appeler syndrome qui veut dire ensemble de symptômes.

 

 

Un désintérêt français 

 

La communauté française se désintéresse de ce problème, et je trouve que cela commence à changer.

J’ai connu cette fatigue pendant 15 ans avant de sombrer dans un burn-out. Je n’ai reçu aucune écoute. Ce symptôme de fatigue était banalisé, non entendu, et surtout méconnu.

Jusqu’à ce que je découvre un médecin qui avait une vision différente. Cela m’a permis de comprendre ce que je vivais et d’agir, enfin, en conséquence pour connaître une amélioration de plus en plus importante de ma santé.

Je suis Carole Mary, infirmière et psycho-praticienne. Je me suis crue longtemps en bonne santé, malgré cette fatigue qui durait, des allergies de plus en plus nombreuses, des insomnies, des troubles de la mémoire…

J’ai écrit un article sur ce sujet, si vous souhaitez découvrir mon expérience, je suis infirmière et je n’avais aucune idée de mon état. J’ai nommé cet article : quel est le comble pour une infirmière ? Je vous laisse le découvrir ici.

Pourquoi je vous parle d’un désintérêt français. Parce que si vous parlez anglais, en cherchant sur les moteurs de recherche, vous allez trouver beaucoup d’informations dans le monde anglophone, sur cette fatigue. Et, très peu dans le monde francophone.

Pourquoi ? 

Alors, cela m’a donné l’élan de créer un accompagnement pour aider les femmes à sortir de cet état. Et surtout à vous informer.

J’ai à cœur de vous aider.

 

 

La 1e erreur est de penser que la cause est inexpliquée.

 

Les anglophones savent que cette fatigue chronique est la conséquence d’un épuisement des glandes surrénales, et pas les francophones.

Pourtant, en cherchant sur google, ou pinterest qui est un autre moteur de recherche, on trouve l’information.

 

Quelques mots : vous êtes fatiguée car votre sommeil n’est pas ou plus récupérateur. Et cela dure.

Pourquoi ? Parce que votre corps s’épuise. Vous vivez dans un stress devenu chronique. Les organes régulateurs du stress sont les glandes surrénales. 

 

Le stress est une réaction ponctuelle du corps à un événement de votre vie. Quand l’événement stressant s’arrête, le corps retrouve du calme, et les surrénales arrêtent de produire une hormone appelée cortisol. Cette hormone vous aide à faire face à cet événement stressant.

Le cortisol est une hormone de mise en action, elle va favoriser la réaction de lutte ou fuite ou d’inhibition de l’action nécessaire pour faire face à cet événement stressant. Donc, il va y avoir un afflux de sang dans les muscles, le glucose va être libéré pour donner de l’énergie au corps. La digestion est mise en mode pause, ainsi que certaines fonctions du cerveau comme la réflexion ou la mémorisation. Ce n’est pas le moment de digérer, ni de penser ! C’est le moment de réagir.

 

Vous remarquerez que ce sont les symptômes dont vous souffrez quand vous êtes fatiguée :

  • une  glycémie instable qui va amener des prises de poids ou du diabète, 
  • un système digestif douloureux (une difficulté à digérer, des douleurs abdominales, de la constipation),
  • une pensée difficile et des troubles de la mémorisation
  • un sommeil perturbé,

 

Pourquoi ces symptômes dans votre vie ?

Parce que votre mode de vie, vous amène à être dans un stress devenu chronique, et vous ne le savez pas.

 

Pour en savoir plus, je vous mets ici le lien vers l’article ou le Dr Dejardin décrit le syndrome d’épuisement. C’est une synthèse.

 

 

La 2e erreur est de penser qu’il n’y a pas de traitement.

 

Si on ne connaît pas la cause, il est évident que l’on ne saura pas quoi faire.

Voyons cela ensemble, 

 

 

La 3e erreur est de penser qu’on ne peut pas en guérir.

 

Comment guérir d’un mal inconnu ?

Ma vision est : je connais ce syndrome, je suis en train d’en guérir. Et je sais quoi faire.

Alors, l’action prioritaire est de réduire le stress chronique dans notre vie, et apprendre à réguler son système nerveux autonome comme le décrit Me Dejardin dans l’article. 

 

 

La 4e erreur est d’accepter ce qui est dit, “c’est dans la tête”,

 

et bien non c’est dans le corps. C’est le corps qui souffre, et il a besoin d’être écouté et soigné.

Une de mes clientes faible, épuisée, triste est allée voir un médecin, il lui a dit : la porte de sortie de l’épuisement est de renforcer son corps. Elle ne l’a pas fait à ce moment-là, cependant ce message a fait son chemin.

 

 

 

 

La dernière erreur est d’accepter cette phrase : la fatigue n’est pas une maladie dite de civilisation

 

Les maladies de civilisation sont liées à notre mode de vie. Ces maladies sont en forte croissance ces dernières années, pourquoi ?

Je vous propose d’envisager la chose suivante. Nos vies se sont accélérées. Nous avons de plus en plus de choses à gérer. certaines personnes ne prennent pas de vacances. Le stress est élevé, les enfants malades, vos propres problèmes de santé, les crises des couples, la pression au travail, parfois certains vivent du harcèlement, la malbouffe, notre air qui est de plus en plus irrespirable, et j’en passe.

Je vous parle de cela, pour que vous puissiez avoir conscience du stress qui est là présent dans votre vie.

D’ailleurs, vous pouvez faire l’exercice suivant : écrire sur une feuille ce qui génère du stress dans votre vie. 

Je vous propose de faire une liste. Prenez votre temps. Vous pouvez écrire sur comment vous vous sentez, sur vos relations, sur les conséquences de votre fatigue, sur votre alimentation, sur votre sédentarité ou non.

Quand vous avez écrit cette liste, relisez là et voyez ce que vous pouvez changer, améliorer. 

Voyez comment vous pouvez envisager de réduire le niveau de stress dans votre vie. C’est un 1e exercice qui peut vous aider.

 

Et puis attention, il y a des agents stressants pour le corps que nous oublions de noter sur cette liste comme la pollution de l’air, de l’eau, les pesticides dans la nourriture, l’excès de sucre, la pollution électromagnétique par les téléphones portables, la wi-fi, la 5G.

 

Voilà, la priorité pour moi, dans cet article, est de vous sensibiliser à la cause de votre fatigue, et surtout, de sortir de l’idée que la cause est inconnue donc le traitement  aléatoire.

 

J’espère avoir contribué à vous aider.

 

Merci pour votre lecture.

Carole 💐

 

Partager